Les résistances à la guerre s’affichent
Article mis en ligne le 13 mai 2013
dernière modification le 6 novembre 2015
Imprimer logo imprimer

Réalisation d’une exposition sur la période courant de 1914 à 2014, sur le thème des diverses résistances à la guerre dans la région lyonnaise.

Cette exposition aura pour objectif, dans un premier temps, de balayer par une courte mise en perspective historique les différents évènements, et leur contexte politique, qui ont amenés les prises de position, les luttes pour une société de paix, contre la guerre, depuis le début du vingtième siècle.

L’importance de cette première partie dépendra directement des divers documents que nous pourrons collecter pour cette contextualisation historique.

Deux parcours de militants : Louis Lecoin (1888 - 1971) / Jean-Pierre Lanvin (1924 - 1997)

L’exposition suivra comme ligne conductrice deux itinéraires militants :

Au plan national, celui de Louis Lecoin, militant pacifiste et libertaire. Il a été tout au long de sa vie fortement impliqué dans le mouvement social, et dans le mouvement pacifiste. Ceci lui a valu un total de 12 ans de prison. En 1962, il fit une grève de la faim qui déboucha sur un projet de loi qui reconnut le statut d’objecteur de conscience en 1963. Son nom fut proposé en 1964 pour le prix Nobel de la paix. Il demanda son retrait afin de laisser plus de chances à Martin Luther King.

Au plan local, c’est l’itinéraire de Jean-Pierre Lanvin qui nous a paru le plus marquant. Il s’agit d’une des figures principales de la Non violence active sur Lyon et la région. On le retrouvera au premier rang dans la lutte de soutien aux indépendantistes algériens pendant les « évènements ». Il mènera de nombreuses actions contre la bombe atomique française. Il sera parmi les fondateurs du GARM (Groupe d’Action et de Résistance à la Militarisation), qui marquera Lyon et la région par ses actions en faveur des objecteurs, des insoumis, des renvoyeurs de livret militaires, et par ses actions contre les tribunaux militaires, le nucléaire militaire, pendant les années 1970 - 1980. Il sera bien entendu un des animateurs du soutien aux paysans du Larzac sur Lyon, pendant le même période. Ses activités pour la paix se prolongeront ensuite dans de nombreux convois humanitaires, dans de nombreuses marches internationales pour la paix. Les archives de Jean-Pierre Lanvin ont été confiée à l’Observatoire des armements / CDRPC.

Ces deux personnalités permettront l’exploration de toutes ces implications militantes dans notre région.

Dans la région lyonnaise, les résistances à la guerre de 1914 à 1965 (environ)

Nous sommes en période de recherche pour cette documentation. Le point de départ sera le discours de Jean Jaurès prononcé à Lyon (Vaise), le 25 juillet 1914. Il s’agit là du dernier discours public de Jaurès avant son assassinat.

Pour le reste, les documents que nous trouverons aux archives nous permettront de ponctuer dans le temps certains aspects des résistances à la guerre dont nous trouverons la trace.

Une deuxième partie de cette exposition s’intéressera plus particulièrement à ces diverses luttes à Lyon et dans la région, depuis les années soixante jusqu’à nos jours.
Pour cette partie, nous sommes en possession de nombreux documents originaux exploitables, correspondant à cette période.

L’Observatoire des armements / CDRPC a dans sa documentation environ 250 affiches correspondant à cette période, de nombreux tracts, des coupures de presse et des collections de diverses revues témoins de ces luttes : Liberté, Union Pacifiste, Objection(s), Objection en Monde Rural par exemple.

À Lyon et alentours, du GARM à L’Observatoire des armements (1965 à nos jours)

Les différentes luttes de résistance à la guerre, sous leurs formes plus récentes : objecteurs en lutte contre leur statut injuste et discriminatoire, insoumis refusant de rendre des comptes à toute institution, comités de soldats demandant la reconnaissance de droits démocratiques dans l’armée, abolition de la justice militaire, justice d’exception, solidarité avec les paysans du Larzac, lutte contre le nucléaire militaire.

Le site de l’Observatoire des armements :

www.obsarm.org

Celui du CEDRATS qui est en cours de réalisation :

www.cedrats.org.

Leur courriel

Pour tout renseignement, toute idée toujours bonne à prendre, le mail "officiel" :

Actus



Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.79.33