C’est ici que commence la guerre !
Invitation pour un camp d’action international en 2011
Article mis en ligne le 26 juin 2011
dernière modification le 27 octobre 2013
Imprimer logo imprimer

Le nord de la Suède
utilisé comme terrain d’entraînement à la guerre

Les vastes étendues non peuplées du nord de la Suède sont de plus en plus utilisées pour des préparatifs de guerre et pour l’entraînement de troupes. Le North European Aerospace Testrange (NEAT) est le plus grand polygone de tirs de missiles d’Europe. Il comprend un espace aérien réglementé sur 360 par 100 kilomètres ainsi qu’un espace au sol réservé de 1 650 km2 pouvant être étendu à 3 000 km2. Il est le fruit de la coopération entre le FMV (la Direction des essais de l’administration du matériel de défense suédoise) et la SSC (Swedish Space Corporation). NEAT sert d’espace d’entraînement pour les bombardements, le test des drones et des missiles air-air de moyenne portée de nouvelle génération, lesquels pourraient être transportés par des drones. Il est aussi utilisé pour tester d’autres types d’armements et pour des exercices militaires. L’été dernier, l’armée de l’air des États-Unis s’en est servie pour un exercice de bombardement et, l’été précédent, l’Otan y a effectué son entraînement aérien le plus important de 2008.

Les actions d’Ofog
contre les manœuvres américaines de bombardement

Pendant deux semaines cet été, début août, vingt chasseurs bombardiers et 250 soldats de l’Usafe (unités de l’armée de l’air américaine stationnées en Europe) sont venus au nord de la Suède pour s’entraîner aux bombardements et pour effectuer, avec l’armée de l’air suédoise, des manœuvres aériennes communes. Le réseau d’actions antimilitaristes directes Ofog a organisé un camp pour montrer comment le nord de la Suède est devenu une zone de préparation et d’entraînement à la guerre et pour perturber les manœuvres de bombardement.

Dans la ville de Luleå, Ofog a tenu des conférences, fait du théâtre de rue et montré des alternatives aux manœuvres militaires. Des actions directes ont eu lieu à l’aéroport militaire F21 à proximité de Luleå. Là, des militants d’Ofog ont manifesté à l’entrée tandis que des « petits groupes d’action » ont pénétré dans cet aéroport utilisé par les bombardiers pour atterrir. D’autres groupes de militants d’Ofog sont aussi entrés sur le terrain de Vidsel, utilisé pour les exercices de bombardement, afin d’empêcher l’entraînement par leur présence au sol.

Des photos du camp et des actions sont disponibles sur le fichier d’Ofog :

www.flickr.com/photos/ofog

Plus d’information (en anglais) sur les actions directes d’Ofog sur

www.ofog.org/war-starts-here-action-camp-against-us-airforce-bomb-exercise-northern-sweden

Invitation pour un camp d’action international en 2011

Derrière la neutralité affichée de la Suède et sa réputation de « porte-parole de la paix » se cache une tout autre réalité : une participation accrue à la guerre à tous les niveaux et la mise sous silence des voix divergentes. La population suédoise a besoin de se réveiller et nous appelons à ce sursaut. Nous ne nous laisserons pas flouer et nous créons un exemple. Nous pouvons montrer à la population européenne qu’il ne s’agit pas d’affaires intérieures, mais bien d’affaires internationales dont nous devons nous préoccuper tous ensemble. Nous ne pouvons permettre à nos gouvernements ni aux décideurs de prendre toutes les décisions, car ils sont ceux qui partent en guerre et s’y préparent.

Les zones de manœuvres militaires du nord de la Suède servent tout au long de l’année à des tests d’armement, à des exercices de bombardement, à des tests de drones, à des entraînements de troupes et autres manœuvres militaires. Les entraînements et les préparatifs pour les guerres en Afghanistan et en Irak, parmi d’autres, ont lieu ici, et nous avons donc une possibilité de les arrêter ! C’est pourquoi nous appelons à un camp international d’action contre les zones militaires d’entraînement. Le camp comprendra des débats sur l’Otan et les bases militaires américaines, de même qu’une action de masse contre le NEAT. Nous espérons très fort vous voir tous ici l’été prochain. C’est une chance formidable pour avoir un impact direct sur le plus grand polygone d’entraînement à la guerre en Europe et aussi une chance pour les différentes organisations et militants de se rencontrer pour échanger des expériences et des savoirs, pour coordonner notre résistance et pour renforcer nos projets futurs.

Pour plus d’information contacter :

info@ofog.org +46 (0)733 815361 www.ofog.org

Le site Internet pour le camp d’action de l’été prochain :
www.warstartshere.com

Le site Internet officiel du NEAT (en anglais) :
www.neat.se

Plus d’information sur le polygone de tir de missiles de Vidsel (site Internet officiel en anglais) :

www.fmv.se/WmTemplates/Page.aspx?id=224

Actus



Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.79.33