Union pacifiste : Motion finale lors du congrès de Die
Article mis en ligne le 16 octobre 2017

par GY
Imprimer logo imprimer

L’Union pacifiste, section française de l’Internationale des résistants à la guerre (IRG, fondée en 1921), réunie en Congrès à Die (Drôme), les 7 et 8 octobre 2017, constate que :

-  Six mois après l’élection d’un nouveau chef suprême des armées, la France se trouve en marche vers toujours plus de guerres. Les leçons des boucheries de 1914-18 n’ont toujours pas été tirées : un siècle n’a pas suffi pour condamner les généraux et pour réhabiliter déserteurs, insoumis et « fusillés pour l’exemple ».
-  Le devoir de solidarité et le droit d’asile sont violés chaque jour par le gouvernement. L’UPF prône l’accueil de tous les réfugiés qui veulent vivre en paix. Le recrutement des humains pour en faire de la chair à canon, jusque dans les écoles et les anciennes colonies, ne choque pas la majorité des élus, obéissant aux intérêts des profiteurs de guerre, maîtres des médias.
-  Incivilités, tabassages, détentions arbitraires, utilisation d’armes de guerre par les forces de police se multiplient en toute impunité, afin de terroriser les citoyens que jamais une défense armée n’a protégés.
-  L’économie dans le secteur parasite et ruineux de l’armement s’emballe au détriment des emplois productifs de bien-être.
-  Malgré les tabous sur l’armée, l’UPF entend promouvoir la démilitarisation totale et immédiate de ce pays (le Désarmement unilatéral de la France), car si la militarisation complète est possible du jour au lendemain (dans le cadre des ordonnances de 1959), pourquoi l’inverse serait-il impossible ? L’enjeu de 32 milliards d’euros, à récupérer sur le budget de la Défense, mérite de mobiliser les hommes et les femmes qui désirent construire un monde fraternel.

PDF - 73.1 ko
PDF de la motion

Actus



Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.79.33