Tournée du théâtre de Jénine + partenariat avec un théâtre de New-delhi
Article mis en ligne le 30 octobre 2015

par GY
Imprimer logo imprimer

Le théâtre de la Liberté de Jénine sera les 27 et 28 novembre à Montreuil et le 1er décembre à Arcueil pour présenter sa pièce L’Ile (The Island).
Toutes les précisions sur ces spectacles sont sur http://www.atljenine.net/http://www.atljenine.net/.
Parallèlement il engage avec un théâtre indien de New Dehli, le partenariat ci-dessous et fait appel à des soutiens financiers.
Espérant vous rencontrer lors d’une représentation de L’Ile, à Montreuil ou à Arcueil,
avec nos salutations cordiales,

Le bureau d’ATL Jénine.

Dans le cadre d’une toute première collaboration théâtrale Inde-Palestine, le Théâtre de la Liberté du camp de réfugiés de Jénine va joindre ses forces au légendaire groupe de théâtre de rue Jan Natya Manch pour une résidence de trois mois en Inde. Des ateliers intensifs rassemblant des étudiants en théâtre du Freedom Theatre et quelques uns des experts en théâtre les plus connus d’Inde donneront lieu à une pièce sur des histoires de liberté et de résistance des deux nations. Cette production fera une tournée dans dix villes indiennes puis en Palestine.

« C’est vraiment de peuple à peuple plutôt que d’artiste à artiste. Ils nous ont cherchés et nous les avons cherchés parce que nos travaux respectifs ont été source d’inspiration mutuelle. C’est le tiers monde qui parle au tiers monde, sans que le premier monde ne nous dise à qui parler ni de quoi parler » dit Sudhava Deshpande, l’acteur qui est le directeur de Jan Natya Manch.

En novembre 2015, huit étudiants et artistes du Freedom Theatre arriveront en Inde pour une formation et des répétitions à Dehli. En décembre 2015 et janvier 2016, la production sera en tournée en Inde, avec 30 représentations au total et des événements impliquant des artistes locaux, des danseurs, des musiciens et des écrivains. En avril 2016, Janam se rendra en Palestine et la pièce sera jouée au Freedom Theatre et dans d’autres lieux de Cisjordanie. Un documentaire sera tourné et un livre écrit sur cette collaboration historique.

« Nous sommes liés par l’expérience de la résistance à l’oppression à la recherche de la liberté. Le fardeau du colonialisme et la résistance inébranlable à lui opposée relient nos histoires. L’Inde s’est libérée du colonialisme mais elle se trouve confrontée à de nouvelles formes d’intolérance, d’injustice et d’oppression. La Palestine est encore en lutte pour son indépendance. Nous espérons que cette initiative sera le début d’une collaboration culturelle haute en couleurs entre l’Inde et la Palestine, unissant nos luttes pour la justice, l’égalité et la liberté par l’art » dit Jonatan Stanczak, le directeur du Freedom Theatre.

Cette « Freedom Jatha » est entièrement financée par des contributions individuelles. Le Freedom Theatre lance aujourd’hui une campagne de crowdfunding pour lever des fonds pour ce projet, à l’adresse :
https://www.indiegogo.com/projects/freedom-jatha-from-palestine-to-india-and-back#/

Orijit Sen, un des artistes visuels les plus célèbres d’Inde, a créé une œuvre unique spécialement pour ce projet.

Note : le Freedom Theatre partage avec Jana Natya Manch le fait que des membres des deux groupes ont été brutalement assassinés. Juliano Mer Khamis, un des fondateurs du Freedom Theatre a été tué devant le théâtre, tout comme Janam a perdu son fondateur Safdar Hashmi en 1989 en pleine représentation.

www.jananatyamanch.org,
www.thefreedomtheatre.org.

Actus



Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.79.33