Déclaration de l’IRG (Internationale des Résistants à la Guerre) concernant l’actuelle attaque israélienne contre Gaza – 18 juillet 2014
Article mis en ligne le 24 juillet 2014

par André
Imprimer logo imprimer

Déclaration de l’IRG (Internationale des Résistants à la Guerre) concernant l’actuelle attaque israélienne contre Gaza – 18 juillet 2014

 [1]

L’Assemblée de l’Internationale de Résistants à la Guerre, réunie à l’Hôtel de ville du Cap, Afrique du Sud, condamne énergiquement l’assaut en cours de l’armée israélienne contre les palestiniens de Gaza et de Cisjordanie. L’Internationale de Résistants à la Guerre considérant toute la guerre comme un crime contre l’humanité, réclame la cessation immédiate des hostilités, et en particulier de l’agression répétée de l’État d’Israël contre les palestiniens.

En tant qu’adversaires de la guerre, nous nous opposons aussi à ses causes, et nous nous déclarons solidaires de tous les peuples opprimés dans le monde. Nous demandons par conséquent la fin de l’occupation de la Palestine et, depuis ce lieu emblématique où Nelson Mandela a prononcé son premier discours après sa libération de prison, nous lançons un appel pour la fin de toutes les formes d’apartheid partout dans le monde.

Des soutiens d’Israël présentent ses bombardements sur Gaza, cette fois encore, comme une forme d’autodéfense, ou comme une simple réponse aux hostilités venues de l’autre côté. Mais nous considérons qu’il s’agit plutôt d’une attaque planifiée, menée au mépris des morts, blessés et traumatisés civils des deux côtés, relevant d’un projet politique défini.

Le récent accord de trêve passé entre le Fatah et le Hamas laissait entrevoir la possibilité d’un leadership commun palestinien, uni dans la résistance contre Israël et partenaire potentiel pour la paix. Nous pensons que c’est contre cette éventualité qu’Israël mène l’assaut, en donnant comme justification le meurtre, par des inconnus, de trois jeunes hommes des colonies dans Cisjordanie.

Une campagne de médiatisation a été mise en place autour de ce meurtre, connu d’abord comme une séquestration, et cette campagne a fourni le prétexte nécessaire pour une attaque concentrée contre les activistes du Hamas en Cisjordanie et pour casser les termes d’un accord de trêve relativement durable entre Israël et Hamas en Gaza.

Après avoir violé l’accord de trêve, Israël a progressivement intensifié les bombardements dans la Bande de Gaza, jusqu’à ce qu’un assaut total puisse être réalisé, tout en semblant justifié par un lancement de missiles depuis Gaza, sciemment provoqués par Israël. Nous croyons fermement que la manière la plus juste et efficace de résister, même à une grave violence, est la résistance non violente. Par conséquent, nous avons décidé de soutenir les Palestiniens et les Israéliens, ainsi que les activistes internationaux qui s’opposent par la résistance non violente à l’occupation illégale de la Palestine. Nous ne soutenons pas la violence armée ni ceux qui l’utilisent, mais nous soutenons le droit de tous les peuples opprimés à lutter pour leur libération. Nous pleurons tous les morts et partageons la douleur de toutes les victimes de ce conflit des deux côtés. Nous appelons les militaires et le gouvernement d’Israël à mettre fin immédiatement à cette attaque de la Palestine et à l’occupation qui en est la cause première.

Notes :

[1Traduction depuis l’espagnol et l’anglais par R.B. et S.K.

Actus



Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.79.33