Déclaration sur l’Ukraine
Article mis en ligne le 4 juin 2014
Imprimer logo imprimer

Une déclaration des Citoyens du Monde au sujet de l’Ukraine avec laquelle l’Union pacifiste peut se sentir en accord [1] :

Nous, Citoyens du Monde, réunis en Assemblée

• le 17 mai à Wavre (Belgique)
• et le 20 mai à Paris (France)

déclarons solennellement que nous sommes solidaires de tous les citoyens vivant sur le territoire de l’Ukraine, quels que soient leur origine, leur appartenance à un groupe ethnique ou linguistique, leurs convictions religieuses ou leurs choix politiques (à l’exception des mouvements extrémistes et racistes).

Nous exhortons les femmes et les hommes de bonne volonté de toutes origines à se lever et à agir pour que les droits fondamentaux des êtres humains soient respectés en Ukraine comme partout ailleurs dans le Monde, et de ne pas céder aux manipulations et provocations des appareils de pouvoir politique qui poursuivent des buts contraires à leurs intérêts et au respect de leurs droits inaliénables à vivre en paix et en harmonie avec leurs voisins.

Dans la situation difficile qu’ils vivent aujourd’hui, nous sommes prêts à leur apporter notre soutien, à créer des liens de solidarité entre notre Assemblée des Citoyens du Monde et les institutions et personnes qui demeurent sur le sol Ukrainien. Car nous estimons que les affaires du Monde sont les affaires de tout le monde.

Nous ferons tout ce qui est à notre portée pour alerter l’opinion publique internationale sur la situation réelle du peuple ukrainien et dénoncer la désinformation médiatique dont ils sont victimes par une simplification abusive de la situation politique, et le parti-pris de la presse occidentale envers une partie de la population contre l’autre, envers l’Union européenne contre la Russie.

De même, nous dénonçons les manipulations dont la population russophone d’Ukraine est l’objet de la part du pouvoir russe, ainsi que la discrimination de tous envers la minorité tatare pourtant originaire de Crimée, et menacée d’expulsion...

Face aux exigences
• des uns qui veulent une relation exclusive avec l’Ukraine en excluant l’Union Européenne
• et des autres qui veulent une relation exclusive avec L’Union Européenne

Nous estimons que les langues sont faites pour découvrir la propre identité des groupes humains qui vivent sur Terre, mais aussi et surtout pour se rencontrer les uns avec les autres et apprendre à s’enrichir de leurs diversités et non s’exclure réciproquement. C’est pourquoi il s’agit de privilégier des langues universelles telles que l’Espéranto, mais aussi le bilinguisme et notamment le droit à l’usage de la langue russe.

Nous demandons aux grandes puissances économiques, politiques et financières de s’interdire toute ingérence.

A défaut d’institutions démocratiques réellement à la hauteur des problèmes rencontrés, nous invitons les différentes composantes de la société ukrainienne à se rencontrer et privilégier le dialogue , de mener des réflexions et des actions concrètes contre la guerre et pour la paix, afin de chercher ensemble une solution pacifique à une situation conflictuelle qui sinon, risque de déboucher sur un cataclysme dont personne ne peut prévoir les conséquences.

En conclusion, nous invitons les Ukrainiens à se joindre au grand mouvement de fraternisation des peuples de la Terre.

Notes :

[1à retrouver sur le site des Citoyens du Monde http://www.recim.org/amip2/14520-fr.htm.

Actus

Dans la même rubrique



Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.79.33