Limoges :
« Juger les généraux de 14-18 »
Article mis en ligne le 16 mars 2014

par la rédaction
Imprimer logo imprimer

« Juger les généraux de 14-18 »

Samedi 5 avril de 10 à 18 heures : Un tribunal de l’Union pacifiste, composé de juristes et de membres l’internationale des résistants à la guerre, se penche sur les crimes impunis des généraux, limogés ou non lors de la Première guerre mondiale. Venez nombreux récolter des arguments pour les déserteurs et contrer la propagande militariste du centenaire de cette boucherie. Profitez-en pour visiter un haut lieu de l’anarcho-syndicalisme en France.

Maison du Peuple, rue Charles Michels, Limoges.

Entrée libre.

Ci-dessous :

En documents joints :

- Ordre du jour

- Acte d’accusation contre Robert Nivelle

- Plaidoirie pour Robert Nivelle.

- Invitation à la presse.

A lire également une présentation de l’esprit de cette journée.

" Le samedi 5 avril, de 10 à 18 heures (pause resto de 12 à 14 heures), se
tient une séance extraordinaire d’un tribunal composé de trois juristes,
membres de l’Internationale des résistants à la guerre de Suisse et Hollande
(pays neutres lors de la Première guerre mondiale) et d’Allemagne, afin de juger les généraux de 14-18, limogés ou non.

Il s’agit d’un premier acte de sabotage des cérémonies officielles du
centenaire, inspiré par Bertand Russel (objecteur en 14-18) et honorant les
insoumis, déserteurs, fusillés et appelés, victimes des crimes de masses
prémédités et ordonnés par les chefs militaires.

Les actes d’accusations contre les généraux seront présentés par plusieurs
procureurs, membres de l’Union pacifiste ou chercheurs du Centre
international de recherches sur l’anarchisme (CIRA-Limousin), inspirés par
l’inoubliable procureur d’origine limousine, Pierre Desproges.

Des témoignages sur les fusillés limousins, sur la répression des soldats
russes à La Courtine, des rapports d’historiens sur les fraternisations et
le contexte des juridictions militaires seront entendus par ce conseil de
paix, au même titre que les conclusions en défense de l’avocat commis
d’office (mais qui, exemplarité pacifiste oblige, a eu accès au dossier
d’accusation).

La séance de ce Conseil de paix est publique, contrairement à celles des
Conseils de guerre.

Plus de détails ci-joint, sur ce tribunal pacifiste, qui se veut l’antithèse
des cours de militaires, de délinquants, de violeurs et de criminels.

Merci de diffuser largement ce message et de venir assister à cet acte
citoyen pointant des criminels contre les humains !

Pour le CIRA-Limousin,
Le secrétaire René Burget "

Téléchargements Fichiers à télécharger :
  • accuse_nivelle.doc
  • 54.5 ko / Word
  • defense_nivelle.doc
  • 48 ko / Word
  • presse_invitation_au_tribunal_du_5_avril.doc
  • 49.5 ko / Word

Actus



Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.79.33