Albert Camus naissait le 7 novembre 1913
Garry Davis et Albert Camus. Double hommage…
Article mis en ligne le 26 novembre 2013
dernière modification le 6 novembre 2015

par la rédaction
Imprimer logo imprimer

Sur le site des Citoyens du Monde, cet article http://www.ascdm.org/dem/gazet-fr.h... :

"L’un, Garry Davis (décédé en juillet 2013), s’est proclamé citoyen du monde, renonçant à la citoyenneté américaine et diffusant largement ce concept de citoyenneté mondiale (d’abord apparu en Angleterre en 1937), dans un contexte d’après-guerre qui permettait de prendre conscience de la nécessité de sortir des enfermements nationalistes (même si cela est encore loin d’être une réalité en 2013…). C’est loin, et c’est proche aussi, car beaucoup de gens agissent dans une conscience transnationale, tissent des liens transculturels, et de multiples structures solidaires traversent les frontières, même dans la complexe situation de crise économique, politique, environnementale et plus…

L’autre, Albert Camus, dont on marque le centenaire de naissance manifesta toujours une aversion pour les nationalismes quels qu’ils soient – ce qui entraîna, et entraîne encore, des malentendus de lecture, des projections et incompréhensions d’une pensée qui est à hauteur d’éthique, complexe, questionnante, assumant le doute. Lui, donc, Albert Camus, fut impliqué dans le soutien de Garry Davis alors que ce dernier se trouvait en France, en situation d’apatride. A lire dans le texte de René Wadlow (« Robert Sarrazac, qui conservait de nombreux contacts de son temps dans la Résistance, avait créé un « Conseil de Solidarité » formé de personnes admirées pour leur indépendance d’esprit et qui n’étaient liées à aucun parti politique en particulier. Le Conseil était dirigé par Albert Camus, romancier et rédacteur dans plusieurs journaux, André Breton, poète surréaliste, l’Abbé Pierre et Emmanuel Mounier, rédacteur en chef d’Esprit, tous deux étant des Catholiques dotés d’une forte indépendance d’esprit, ainsi qu’Henri Roser, pasteur protestant et secrétaire en charge des pays francophones du Mouvement international de la Réconciliation. »)"

Le site signale en outre

- l’exposition consacrée à Camus, visible à Aix-en-Provence d ’octobre 2013 à janvier 2014, une exposition qui "fait pénétrer dans la pensée solaire de Camus à partir de cette thématique de citoyenneté du monde. C’est une entrée qui me paraît particulièrement justifiée : Algérie native, Espagne originelle et présente, France de la culture et de la création, ancrage méditerranéen qui porte en lui-même son ouverture au monde, voilà la matrice de cette conscience transnationale, des déchirements intimes qui en découlent et de la dimension libertaire de sa présence au monde." [[Aix : http://www.citedulivre-aix.com/Typo...
- l’ouvrage collectif publié à l’occasion de cette exposition, « Albert Camus, citoyen du monde », Gallimard, 2013, avec cette citation :

« Pour Albert Camus, le monde est une cité où pourraient cohabiter des hommes libres et égaux. Montrer en lui le « citoyen du monde », c’est souligner son lien avec la nature, son souci du temps présent et de l’avenir, sa générosité envers les autres, son refus des frontières, son sens aigu d’une fraternité universelle. »

Forum
Répondre à cet article

Actus



Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.79.33